Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 07:00

Desolations.png

Hostile la nature... En Alaska il n'y a pas que de la neige les trois quarts de l'année, il y a aussi des tempêtes, de tristes zones commerciales, des conserveries aux conditions de travail particulières, une offre alimentaire restreinte et des bâteaux de pêche qui sortent par tous les temps...

Le dernier roman de David Vann, "Désolations" doit désespérer les représentants des offices de tourisme alaskains. Déçu par sa vie réelle, un retraité perturbé décide de tenter l'aventure de vivre un hiver dans une cabane qu'il construirait avec son épouse -un rien réticente, on la comprend- sur une île isolée de l'Alaska. Mauvaise idée mais bon livre.

 

Le précédent roman de Vann : "Sukkan Island" m'avait beaucoup plu. J'ai encore mieux aimé celui-ci. Mais attention, pas vraiment un parcours de santé...


Et pour tous que ce livre ne tente pas, une petite chanson qui réchauffe :


Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Livre
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 07:00

En ce week-end des Rois-Zé-Galettes j'aurais pu vous gratifier d'une recette frangipanée mais... je l'ai déjà fait, ici. Non, là, c'est tout à fait autre chose, sans rapport avec le calendrier.

Dans la rubrique : essayons un truc nouveau, voici la fameuse salade de chou blanc aigre-douce servie en entrée dans les restaurants japonais. En fait, il parait que c'est une recette vietnamienne à l'origine. Ici, tout le monde adore. J'ai donc tenté le coup. Cela demande quelques manip' mais c'était plutôt réussi. Même si ce n'était pas tout à fait le goût des restos.

DSC00234.JPG

 

 

Pour 6 personnes

Un petit chou blanc ou 1/2 d'un gros


Graines de sésame blanc grillées


 

 

 

 


(pour la marinade)


30 cl de vinaigre de riz (à défaut utiliser du vinaigre de cidre)


3 cuil. à soupe de cassonade


Sel fin



(pour la vinaigrette)

2 CS de nuoc-mân


3 CS d'huile neutre


1 cc de sauce soja



Le chou blanc. Couper le chou très finement et le disposer dans un grand saladier. Le recouvrir d'eau froide, ajouter une cuillerée à soupe de sel, mélanger et laissez tremper 20 minutes.

La marinade. Verser le vinaigre dans un bol, ajoutez le sucre et une pincée de sel et fouettez légèrement avec une fourchette pour émulsionner le tout. 

Bien égoutter le chou, sécher le saladier et y replacer le chou. Verser la marinade sur le chou et mélanger avec les mains. 

Laissez mariner entre une (minimum) et quatre heures (idéal). Cette étape est fondamentale : grâce à cette marinade le chou se ramollit tout en restant croquant. Il va rendre de l'eau et devient plus digeste. 

La salade. Au bout de ce temps, égoutter le chou en le pressant très fort entre vos mains et jeter toute la marinade. Une fois bien égoutté, disposer le chou dans un autre saladier.

Assaisonnez la salade de chou avec la vinaigrette, préparée en émulsionnant dans un bol le nuoc-mân, l'huile et la sauce soja. Répartir dans des bols et saupoudrer de sésame. Servir avec des baguettes.

La salade, même assaisonnée, se conserve quelques jours au réfrigérateur et reste fraîche et croquante.

 

Et pour ceux que la cuisine ne passionne pas, à voir :

les quinze photos qui ont marqué 2011 pour l'équipe de Libé.


Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Cuisine
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 07:00

A l'époque, il a fallu toute la force de persuasion de JP pour me faire aller au ciné voir une re-programmation d'"Indiana Jones et les aventuriers de l'Arche perdue", il y a... quelques années.

La grande aventure, c'était pas trop mon truc, même au cinéma. Mais j'ai été bleuffée. Les quinze premières minutes du film, en particulier, sont éblouissantes.

A l'occasion du trentième anniversaire du début des aventures d'Indy, un petit malin s'est amusé à comparer cette fameuse scène d'ouverture que tout le monde connait désormais, à celle d'une poignée de films de genre entre 1910 et 1973. Un joli boulot et un bel hommage à la cinéphilie de Spielberg. Impressionnant.

 

 

 

Merci à France Inter et à JP pour l'info.

 

Et pour finir, une petite pub.

 

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Cinéma
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 07:00

J'inaugure une nouvelle mini série, après "Les animaux de mes amis", voici "Les cuisines de mes amis". Et je commence par celle de Valérie, à Quimperlé.

Blog-Cuisine-Valerie.JPG

Pour l'accompagner, une deuxième chanson de Lana Del Rey. C'est, décidément, pas mal du tout.

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Cuisines de mes amis
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 11:00

Il y a un peu plus d'un mois je mettais dans le four un gâteau à la liste d'ingrédients longue comme le bras mais à la réalisation simplissime : le Christmas cake. Une recette anglaise qui demande à être cuisinée au moins un mois avant les fêtes et à patienter sagement à l'abri de l'air et de la lumière dans un endroit frais, pour donner le meilleur d'elle-même. Sorti à Noël et recouvert d'un nappage de pâte d'amandes maison, le gâteau a tenu ses promesses. Et bien plus. Un goût surprenant et fort, très épicé et fruité. Je me suis inspirée d'une recette de Natalia Kriskova, en changeant deux, trois petites choses, faute d'avoir les ingrédients à ma disposition.

 

 

Mélange de fruits :    

P1130918.JPG- 200 g de marmelade d'oranges douces (avec de gros morceaux d'écorce si possible)

- 1 citron bio (zeste en fines lanières + jus)

- 1 orange bio (zeste en fines lanières + jus)

- 2 pommes râpées (acidulées mais pas trop juteuses, type reinettes du Canada ou boscoop)

- 1 carotte râpée (mon ajout)

- 100 g d'écorce d'oranges confites hachées

- 100 g de raisins secs blonds

- 100 g de raisins secs brunsP1130924.JPG

- 100 g de raisins secs noirs Thompson (gros et charnus)

- 100g de cranberries séchées

- 50g de cerneaux de noix hachés

- 100g de figues séchées coupées en morceaux

- 1 cc de cannelle moulue

- 1 cc gingembre

- 1 cc d'épices à pain d'épices 

- 4 cs de whisky (rhum pour moi)

 

Appareil : 

- 100 g de beurre

- 100 g de cassonade ou de vergeoise blonde

- 3 cs de Golden Syrup (miel pour moi)

- 3 oeufs

- 180 g de farine

- 125 g de poudre d'amandes

- 1 cc de sel fin (sauf si le beurre est demi-sel)

 

1. La veille du jour où vous allez faire cuire votre Christmas cake, mélangez dans un saladier tous les ingrédients du mélange de fruits. Couvrez d'un film alimentaire et réservez au frais. 

2. Le lendemain,  préchauffez le four à 150° C. Dans un grand saladier, mélangez le beurre et le sucre, ajoutez le Golden Syrup et les œufs. Battez au fouet pour bien homogénéiser la préparation, puis ajoutez les amandes en poudre, la farine et le sel. Incorporez le mélange de fruits à la pâte en veillant à bien répartir le tout.

P1130930.JPG3. Choisissez un moule rond de petit diamètre et à bords très hauts (ici, un moule américain kitchissime en forme de couronne de Noël, qui fera tout son effet une fois que le gâteau aura reçu son glaçage... Graissez le moule ou chemisez-le de papier sulfurisé. Versez l'appareil à cake et faites cuire 2h. Au bout d'une heure, couvrez le dessus du cake pour éviter que la surface du gâteau ne se colore.

4. Laissez refroidir au moins 30 minutes avant de démouler le gâteau qui est, à ce stade, très fragile car encore très humide. Laissez refroidir et sécher au moins 1 journée avant de l'emballer dans deux couches de papier sulfurisé (ou alu + film étirable).

 

 

P1140870_2.JPGGlaçage et finition (étape à réaliser la veille de la dégustation)

- 100 g de sucre glace

- 2 ou 3 c à s d'eau

- Ou pâte d’amandes pour moi

- Confiture d’abricots ou d’orange à chauffer et étaler au pinceau sur le gâteau pour une meilleure adhérence de la pâte d’amandes.

- des fruits confits et des fruits secs selon votre goût pour décorer.

P1140886.JPG

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Cuisine
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 07:00

Une petite découverte nouvelle : l'utilisation de semoule de blé dur dans un gâteau. Ça donne ça...

P1140737.JPG100 grammes de semoule de blé fine

100 grammes de poudre d’amandes

4 oeufs

3 oranges

100 grammes de sucre

80 grammes de miel

1 CS d’eau de fleur d’oranger

Beurre pour le moule

 

Rincer et sécher une orange : râper le zeste.

Séparer les blancs des jaunes.

Presser les trois oranges.

 

Fouetter au fouet électrique les jaunes avec 75 grammes de sucre. Ajouter dans ce mélange 12 cl du jus d’oranges pressées, les zestes, la poudre d’amandes et la semoule de blé. Mélanger au fouet électrique et réserver vingt minutes à température ambiante.

 

Préchauffer le four sur 200°. Pendant le préchauffage, préparer le sirop en versant dans une casserole le reste du jus d’oranges, le sucre restant et le miel. Porter à frémissement une minute. Laisser refroidir.

 

Battre les blancs d’oeufs en neige. Les incorporer à la préparation qui repose depuis vingt minutes, verser dans un moule à cake de petite taille, beurré et enfourner pour 20 minutes.

 

Laisser reposer le gâteau 20 minutes avant de le démouler sur un plat. Ajouter dans le sirop tiédi la cuillère d’eau de fleur d’oranger et arroser le gâteau avec ce sirop en plusieurs fois pour laisser le liquide bien pénétrer. Réserver au réfrigérateur au moins six heures avant de servir.

 

On peut décorer avec des amandes effilées et servir avec un fromage blanc légèrement sucré et une salade de clémentines.

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Cuisine
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 07:00

C'est les vacances... L'occasion de penser... aux vacances. Voici un petit "revenez-y" sur notre voyage d'août dernier aux USA.

Quelques photos/étonnements/impressions que je n'ai pû caser ailleurs.

 

P1120362_2.JPG

 

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Voyages
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 12:24

Pour le petit repas de Noël de notre orchestre, ce soir, je viens de tester une recette... italienne. Bon, pas vraiment une surprise. Une Torta Caprese, c'est à dire, comme son nom ne l'indique pas : un gâteau de Capri qui se fait normalement au chocolat noir mais dont j'ai trouvé une version chocolat blanc/citron qui m'a parue plus originale.

Pour un moule à manqué de 24 cm :

5 œufs entiers,

35 g de sucre semoule

200g de poudre d’amande

P1140625.JPG60g de sucre glace

170g de chocolat blanc râpé (main ou robot),

le zeste de 2 citrons

60g de maïzena

1/2 cc levure

80g d’huile d’olive

2cs de limoncello

 

 

Dans le bol du robot fouettez 10 bonnes minutes (plus le mélange sera mousseux plus votre gâteau sera léger et aérien) les œufs entiers avec le sucre semoule. Le mélange doit être mousseux et un peu ferme.

Parallèlement mélangez 200 g de poudre d’amande avec le sucre glace, 60 g de fécule de maïs et la levure. Ajoutez le zeste de 2 citrons jaunes. Râpez le chocolat blanc, ajoutez-le au mélange ainsi que l’huile d’olive. Avec précaution incorporez cet appareil aux œufs mousseux (il ne faut pas essayer d’obtenir un appareil très homogène sous peine de perdre en légèreté au final) et terminez en ajoutant le limoncello (Amaretto pour ma part). Versez dans un moule beurré et fariné. Enfournez à 165° pendant 40 min environ. Vous devez obtenir un gâteau doré qui reste moelleux à cœur.

 

Ce gâteau de Capri est meilleur le lendemain. On peut le  déguster à l’heure du thé coupé en carrés et saupoudré de sucre glace.

 

Et une petite chronique de Guy Carlier, assez édifiante.

Merci à Franck.

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Cuisine
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 07:00

Des ami ont ouvert des chambres d'hôtes dans l'Eure. On peut les voir ici ou . C'est à La Croix-Saint-Leufroy, en vallée d'Eure, pas loin de Louviers. C'est superbe, très, très confortable, l'accueil est adorable et les petits déjeuners sont mémorables. Une adresse à conseiller donc...

Capture-d-ecran-2011-12-05-a-10.02.40.png

Et une petite valse pour accompagner tout ça. Le deuxième mouvement de la sérénade pour cordes de Dvorak. 

 

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Week-end et escapades
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 07:00

jonas-jonasson-916539

J'ai bien aimé le titre et la couverture quand vu le bouquin à la médiathèque. J'ai bien aimé aussi la petite dédicace de l'auteur à son grand-père. L'aïeul lui disait, quand il était enfant, à propos des histoires qu'il racontait à la famille : "Ceux qui ne savent raconter que la vérité ne méritent pas qu'on les écoutent". Et, pour finir, j'ai bien aimé le bouquin, gros succès en Suède. Il m'a "reposée" des deux précédents : "Veuf" de Jean-Louis Fournier et "J'ai réussi à rester en vie" de Joyce Carol Oates. L'un et l'autre parlant, au masculin puis au féminin, de l'abîme du veuvage. Beau, mais dur.

Bref, ce p'tit grand père imaginé par Jonas Jonasson, était tout à fait rafraîchissant.

Repost 0
Published by petiteschosesentrenous - dans Livre
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de petiteschosesentrenous.over-blog.com
  • Le blog de petiteschosesentrenous.over-blog.com
  • : Un tas de petites choses, au fil du quotidien, pour la famille et les amis : photos, voyages, cuisine, bouquins, ciné, week-ends, sorties, voyages...
  • Contact